Ouvrez ce bandeau pour des informations importantes sur le site ou la plongée sous-marine!
Plongeur.com Magazine #7La dernier mag
Le numéro 7 est prêt à télécharger!
La GoPro en plongée sous-marineGoPro et la Plongée
Toutes les astuces, les tuyaux de la communauté!
630075688123944833521695
Forums plongée Plongeur.com


Précédent   Forums plongée Plongeur.com > La plongée sous-marine > Niveaux et prérogatives
Identifiant
Mot de passe


bpjeps nouvelles moutures


Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 02/08/2016, 14h56   #61
js55
emmerdeur de la société.
 
Date d'inscription: septembre 2014
Localisation: sud de la Meuse
salut !

perso je suis un peux, un tout petit peu paumé ...

d’après ce que j'ai capté, un GP qui passe le DE, après le mois de septembre 2016, sera considéré comme un E3 et non comme un E4 ??

si c'est bien ça, et bien c'est cool (enfin pour moi ^^ ), par contre le Bp c'est de la connerie de AàZ, il devrait même pas exister (bon là c'est mon avis perso) ! il faudrait à la limite développer le DES !!!!

et le DES c'est qui qui qui les forment bordel de choucroute !!!!!!

les BEES 3 ils sont où ??? et les gars faite venir vos distilleries on a besoins de vous pour la miaule de mirabelles !
__________________
un site web pour les débutants ou pas sur la préparation du matériels techniques et autre ...
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
js55 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Sponsor  



Vieux 02/08/2016, 22h00   #62

centre ou structure de plongée
berny
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de berny
 
Date d'inscription: décembre 2003
Annotation: par jesuralem
En effet, c'est l'émanation de 2 syndicat :



OK Wikipedia n'est pas la plus fiable des sources, mais séparer le "mouvement ouvrier" des syndicats qui étaient derrière me semble un peu facile.

Pourquoi mets-tu le mouvement ouvrier entre guillemets? C'est le mouvement ouvrier qui a créé les premières mutuelles, qui ont elles-mêmes été à l'origine des syndicats. Et c'est bien le mouvement ouvrier qui a lancé le sport populaire. Rien n'est facile, et il est intellectuellement malhonnête de présenter les choses à l'envers.
Pour ceux qui chercheraient une source plus fiable que Wikipedia (Et là, il n'y a pas de mal à trouver plus fiable), voici un lien qui leur permettra de parler de la FSGT en sachant de quoi ils parlent (Pour peu qu'ils lisent vraiment le bouquin)
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
Et voici une autre source d'information dont le contenu en étonnera plus d'un, sur l'histoire du sport populaire: "Du Sport ouvrier au sport oublié?", de Jean-François DAVOUST; On y découvrira, par exemple et entre autres, que la CGT a organisé le tour de France cycliste à ses débuts.....
Parce qu'un peu de culture en saison estivale (Et un peu de culture tout court, pour certains, au vu de leurs posts incohérents) ne fera de mal à personne, parce qu'on ne peut savoir ou l'on va si on ignore d’où l'on vient.
__________________
berny
berny est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 08h54   #63
Micko77666
Invité
 
Il y a pas à dire le syndicalisme en France fait très envie....



Annotation:
Pas étonnant que des centres périclites quand on voit la qualité et les compétences de beaucoup de brevets d'état en matière d'accueil client, de gestion d'entreprise, de proposition d'activités aquatique, de gestion des locaux pour l'activité, etc. De ce côté là au lieu de critiquer les organisations outre-atlantique il serait peut-être bon de s'en inspirer avant que ce ne soit ces derniers qui viennent vous damer le pion.




Entièrement d'accord avec ça, il y a pour mal de structure du boulot à faire sur ces différents points. Nous avons encore le côté où la plongée c'est pour les hommes, faut en chier, et porter ton bloc sur 150m pour rejoindre le bateau (même pour une petite nana de 50kg) est tout à fait normal. Pas évident d'attirer des touristes pour commencer la plongée avec ça, sans compter qu'on te parle que d'accident, de technique etc... mais la notion de plaisir ladedans ....
  Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 10h38   #64
Xabi
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de Xabi
 
Date d'inscription: juillet 2002
Localisation: *
"Sécurité, ludicité, progression pédagogique"...

__________________
(\ /)
( . .)
c('')('')

Xabi est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 13h47   #65

centre ou structure de plongée
pparis
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de pparis
 
Date d'inscription: décembre 2006
Localisation: Ile De France
Halte à la généralisation simpliste !, il existe aussi outre-Atlantique des structures professionnelles médiocres ... Par ailleurs cela n'apporte rien au débat...
pparis est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 16h52   #66
nobubble
Inspirafon
 
Avatar de nobubble
 
Date d'inscription: janvier 2005
Localisation: trop loin de la belle bleue
Annotation: par pparis
Halte à la généralisation simpliste !, il existe aussi outre-Atlantique des structures professionnelles médiocres ... Par ailleurs cela n'apporte rien au débat...

Je pense que tu n'as pas lu toutes les lignes. La question n'est pas de savoir si il y a des structures médiocres ou excellentes, ce que M. de la palice ne réfuterait pas, mais bien en matière de préparation des candidats dans la formation initiale de moniteur (BP, DE/DES) mais aussi post formation (pour les pros en activité), ce qu'un syndicat est capable d'apporter comme propositions dans tous les domaines qui font la spécificité d'une structure commerciale, c'est à dire hors formation technique plongée.
Aujourd'hui le syndicalisme ne se borne plus uniquement à défendre les intérêts des salariés ou patrons mais aussi à être force de proposition pour relancer l'activité et/ou aider les salariés/patrons à faire progresser leur activité.
Tu comprendras alors que nous sommes bien au cœur du débat de la formation professionnelle. Depuis de longues années l'état nous présentent des réformes techniques de la formation de moniteur pro et pour quels résultats ?
Toutes ces réformes ont toutes été plus inutiles les une que les autres quand ce n'est pas empirer les choses (typiquement les BP/DE qui sont une ineptie). Tout cela s'est fait avec l'aide et l'aval des organisations syndicales et de la FFESSM qui œuvrent chacun de leur côté pour leurs propres intérêts au détriment total de l'intérêt général d'une activité qui prend dangereusement l'eau.
__________________
Depuis l'arrivée du code du sport 2012 , j'ai décidé de me lancer dans une activité non réglementée... la trottinette !
nobubble est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 18h54   #67
nanobulle
vieux plongeur
 
Avatar de nanobulle
 
Date d'inscription: décembre 2011
Localisation: Var
Annotation: par nobubble
Je pense que tu n'as pas lu toutes les lignes. La question n'est pas de savoir si il y a des structures médiocres ou excellentes, ce que M. de la palice ne réfuterait pas, mais bien en matière de préparation des candidats dans la formation initiale de moniteur (BP, DE/DES) mais aussi post formation (pour les pros en activité), ce qu'un syndicat est capable d'apporter comme propositions dans tous les domaines qui font la spécificité d'une structure commerciale, c'est à dire hors formation technique plongée.
Aujourd'hui le syndicalisme ne se borne plus uniquement à défendre les intérêts des salariés ou patrons mais aussi à être force de proposition pour relancer l'activité et/ou aider les salariés/patrons à faire progresser leur activité.
Tu comprendras alors que nous sommes bien au cœur du débat de la formation professionnelle. Depuis de longues années l'état nous présentent des réformes techniques de la formation de moniteur pro et pour quels résultats ?
Toutes ces réformes ont toutes été plus inutiles les une que les autres quand ce n'est pas empirer les choses (typiquement les BP/DE qui sont une ineptie). Tout cela s'est fait avec l'aide et l'aval des organisations syndicales et de la FFESSM qui œuvrent chacun de leur côté pour leurs propres intérêts au détriment total de l'intérêt général d'une activité qui prend dangereusement l'eau.

Bonjour,
Je ne comprends pas bien le sens profond de ton intervention.

Tu écris :
« Aujourd'hui le syndicalisme ne se borne plus uniquement à défendre les intérêts des salariés ou patrons mais aussi à être force de proposition pour relancer l'activité et/ou aider les salariés/patrons à faire progresser leur activité ».
C’est une conception novatrice du syndicalisme que je ne connaissais pas.
S’agit-il d’une analyse personnelle, ou bien te bases-tu sur des écrits, des conférences, des débats, des études ?
Si c’est le cas peux-tu nous donner des références ?

« Tout cela s'est fait avec l'aide et l'aval des organisations syndicales et de la FFESSM qui œuvrent chacun de leur côté pour leurs propres intérêts au détriment total de l'intérêt général d'une activité qui prend dangereusement l'eau ».

Pourrais-tu préciser quels sont les organisations syndicales auxquelles tu penses, et illustrer à partir d’exemples précis, en quoi elles œuvrent contre l’intérêt général ?
nanobulle est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 20h47   #68
nobubble
Inspirafon
 
Avatar de nobubble
 
Date d'inscription: janvier 2005
Localisation: trop loin de la belle bleue
Annotation: par nanobulle
Tu écris :
« Aujourd'hui le syndicalisme ne se borne plus uniquement à défendre les intérêts des salariés ou patrons mais aussi à être force de proposition pour relancer l'activité et/ou aider les salariés/patrons à faire progresser leur activité ».
C’est une conception novatrice du syndicalisme que je ne connaissais pas.

Ta réponse me laisse quelque peu perplexe. Cela n'a absolument rien de novateur et est même relativement vieux. Ce point de vue est suivi par toutes les centrales syndicales (CGT/CFDT/SUD/CGC/FO/etc.) au moins dans les moyennes et grandes industries ou entreprises. Chaque organisation syndicale est, bien sûr, libre de ces choix et propositions. C'est un des aspects du dialogue social entre employeur et salariés mais comme tout le monde le sait n'est pas toujours facile. Le concept est cependant facile à comprendre : que l'on touche à l'organisation du travail, la pérennité de l'activité ou d'autre points qui affecte les salariés et de façon générale l'entreprise, les syndicats ont un rôle à tenir pour favoriser la progression de l'entreprise. Cela vient d'un constat simple : qui veux-tu défendre ou accompagner si il n'y a plus rien à défendre ? De même qu'il est plus facile de réclamer quelque chose dans une industrie en essor que dans la même sur le déclin.
En suivant les mêmes remarques c'est aussi aller vers l'intérêt général qui est absent dans le monde de la plongée et en règle générale surtout quand le climat se dégrade.
Annotation: par nanobulle
S’agit-il d’une analyse personnelle, ou bien te bases-tu sur des écrits, des conférences, des débats, des études ?
Si c’est le cas peux-tu nous donner des références ?

Pas d'analyse personnelle mais juste de l'expérience vécue, des constats, du concret avec des collègues délégués syndicaux CGT/CFDT/SMTE principalement.

Annotation: par nanobulle
Pourrais-tu préciser quels sont les organisations syndicales auxquelles tu penses, et illustrer à partir d’exemples précis, en quoi elles œuvrent contre l’intérêt général ?

Suite à mes remarques ci-dessus tu devineras allègrement une bonne partie de ma réponse.
Je me permets de compléter ma réponse par quelques questions qui t'aiguilleront sur le bon chemin :
- En quoi as-tu vu un progrès dans les nombreuses réformes de la filières pro qui sont succédées depuis de longues années.
- Peux-tu me citer en quelques chiffres la progression résultante (des réformes) qui nous permettrait d'estimer la bonne santé de l'industrie Française de la plongée ?
- Peux-tu me citer les nombreux avantages (et les inconvénients au passage) que tu vois dans la mouture actuelle et plus particulièrement sur le placement actuel des BP/DE dans l'industrie de la plongée et pourquoi pas ta vision de leur avenir sur l'évolution de la filière pro et leur incidence sur une éventuelle amélioration de ladite industrie/filière ?
- Comment peux-tu expliquer l'organisation unique au monde de la filière plongée Française et surtout ses incommensurables avantages par rapport à ce qui se fait chez nos voisins européens ?
- Comment vois-tu le positionnement de notre industrie de la plongée dans le cadre d'une ouverture au marché Européen ?
- Si tu le souhaites j'ai encore quelques questions en attente ?
nobubble est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 03/08/2016, 21h34   #69

centre ou structure de plongée
berny
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de berny
 
Date d'inscription: décembre 2003
Annotation: par nobubble
Ta réponse me laisse quelque peu perplexe. Cela n'a absolument rien de novateur et est même relativement vieux. Ce point de vue est suivi par toutes les centrales syndicales (CGT/CFDT/SUD/CGC/FO/etc.) au moins dans les moyennes et grandes industries ou entreprises. Chaque organisation syndicale est, bien sûr, libre de ces choix et propositions. C'est un des aspects du dialogue social entre employeur et salariés mais comme tout le monde le sait n'est pas toujours facile. Le concept est cependant facile à comprendre : que l'on touche à l'organisation du travail, la pérennité de l'activité ou d'autre points qui affecte les salariés et de façon générale l'entreprise, les syndicats ont un rôle à tenir pour favoriser la progression de l'entreprise. Cela vient d'un constat simple : qui veux-tu défendre ou accompagner si il n'y a plus rien à défendre ? De même qu'il est plus facile de réclamer quelque chose dans une industrie en essor que dans la même sur le déclin.
En suivant les mêmes remarques c'est aussi aller vers l'intérêt général qui est absent dans le monde de la plongée et en règle générale surtout quand le climat se dégrade.

Pas d'analyse personnelle mais juste de l'expérience vécue, des constats, du concret avec des collègues délégués syndicaux CGT/CFDT/SMTE principalement.


Suite à mes remarques ci-dessus tu devineras allègrement une bonne partie de ma réponse.
Je me permets de compléter ma réponse par quelques questions qui t'aiguilleront sur le bon chemin :
- En quoi as-tu vu un progrès dans les nombreuses réformes de la filières pro qui sont succédées depuis de longues années.
- Peux-tu me citer en quelques chiffres la progression résultante (des réformes) qui nous permettrait d'estimer la bonne santé de l'industrie Française de la plongée ?
- Peux-tu me citer les nombreux avantages (et les inconvénients au passage) que tu vois dans la mouture actuelle et plus particulièrement sur le placement actuel des BP/DE dans l'industrie de la plongée et pourquoi pas ta vision de leur avenir sur l'évolution de la filière pro et leur incidence sur une éventuelle amélioration de ladite industrie/filière ?
- Comment peux-tu expliquer l'organisation unique au monde de la filière plongée Française et surtout ses incommensurables avantages par rapport à ce qui se fait chez nos voisins européens ?
- Comment vois-tu le positionnement de notre industrie de la plongée dans le cadre d'une ouverture au marché Européen ?
- Si tu le souhaites j'ai encore quelques questions en attente ?

Tu sembles sincère dans ta réflexion, mais pour autant ta lecture pour le moins naïve des fondamentaux de l'action syndicale t'amène à conclure à contre-sens. Pour faire court, tu serais contre-productif dans une structure syndicale avec la vision que tu développes. C'est très simple: Tu confonds la mise en œuvre de la force de proposition d'un syndicat avec une démarche collaborative dictée par l'entreprise. Tu veux nous vendre le syndicat-maison, ce qui est très très loin de la ligne idéologique et politique d'au moins deux centrales que tu cites et que je connais très bien pour avoir été en responsabilité à des niveaux régionaux pour l'une et nationaux pour l'autre: la CFDT et la CGT.
Toutes les stratégies se structurent sur le tryptique Action/Négociation/Proposition pour la CGT, et Négociation/Proposition/Action pour la CFDT.
Si l'on en revient au sujet de la filière professionnelle plongée, les syndicats salariés et employeurs pour au moins deux d'entre eux ont avancé des propositions, échangé avec le Ministère, et sont arrivées à une position commune considérée comme porteuse pour la filière. L'incohérence récurrente de la filière que tu dénonces à juste titre vient de l'ingérence illégitime de la FFESSM dans ce dialogue social, dans le but (réussi) de bloquer toute évolution (C'est pour cela que l'on est revenu dix ans en arrière, cherchez l'erreur!) pour préserver ses seuls intérêts.
La FFESSM n'a pas à s'occuper de la défense des intérêts professionnels de ses SCA, car celles-ci sont représentées par le CosMos dans la branche sport. Toute action de la FFESSM sur ce terrain présente donc un caractère superfétatoire.
Les propositions de la CGT et celles de FNEAPL (Avec lesquelles tous les acteurs légitimes du dialogue social sauf le CosMos sont tombés d'accord)sont disponibles sur les sites de ces organisations, outre le fait qu'elles aient déjà largement été communiquées sur le forum.
berny est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 07h37   #70
nanobulle
vieux plongeur
 
Avatar de nanobulle
 
Date d'inscription: décembre 2011
Localisation: Var
Annotation: par js55
salut !

perso je suis un peux, un tout petit peu paumé ...

d’après ce que j'ai capté, un GP qui passe le DE, après le mois de septembre 2016, sera considéré comme un E3 et non comme un E4 ??

si c'est bien ça, et bien c'est cool (enfin pour moi ^^ ), par contre le Bp c'est de la connerie de AàZ, il devrait même pas exister (bon là c'est mon avis perso) ! il faudrait à la limite développer le DES !!!!

et le DES c'est qui qui qui les forment bordel de choucroute !!!!!!

les BEES 3 ils sont où ??? et les gars faite venir vos distilleries on a besoins de vous pour la miaule de mirabelles !


Ces questions sur le DES sont intéressantes ;
Personne n’en parle, on jette un voile pudique sur le sujet, « cachez ce sein que je saurais voir », mais effectivement, qu’en est-il du DES-plongée ?

La nouvelle mouture ne modifie qu’à la marge le texte initial [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
La réforme générale des filières pro du MJS prévoit que ce diplôme se substitue au BEES II.
A ce titre, il est placé au niveau II Céreq (licence).
Le problème est qu’une lecture attentive du contenu du DESJeps-plongée, (allez y çà va vite) fait comprendre que celui-ci n’est qu’une simple parure ornementale et que professionnellement, il n’a aucune utilité.

Ceci est dû au fait que le DE actuel, (ou le nouveau DE avec sa formation complémentaire CC), classé niveau III Céreq (DUT, BTS), couvre l’intégralité des missions d’enseignement et d’accompagnement des plongeurs dans la totalité du domaine évolution de la plongée en France.
Dans ces conditions, pas besoin de DES.
Tel que conçu, celui-ci est un diplôme inutile, mort-né.

« En voilà une affaire »,
me direz-vous,..... « on se contera d’un DE. On n’a besoin de rien d’autre »
Oui c’est vrai, ... mais pas complètement.
C’est oublier que le niveau II Céreq, associé au DES, donne accès aux concours administratifs.
Beaucoup de collègues BEES 1 passaient leur BEES 2 pour pouvoir se présenter aux concours de la Fonction Publique et quitter par le haut le métier de moniteur de plongée.
La filière BEES avait l’insigne avantage d’être un « ascenseur social » qui permettait à une personne n’ayant pas eu la chance, l’opportunité, d’effectuer un parcours universitaire classique d’accéder à des postes destinés à des licenciés.
Un grand nombre de Professeurs de Sports, y compris en plongée, ont suivi cette voie.
Certains ont des postes d’importance au MJS.

La filière pro plongée est conçue comme un monstre de foire, avec une base fragile et branlante (le BP non autonome) et une tête grosse comme un petit pois (le DES).


Mais que va-ton pouvoir faire d’une telle organisation ?
La revendre à nos voisins européens, la mettre aux enchères ?

« Monsieur Pointu, ...
Mise à prix, mise à prix : cinq sous.
Cinq sous, allons messieurs, s'il vous plaît.
Cinq sous, cinq petits sous.
Cinq sous, c'est pas beaucoup ! «

Oui mais ça ne vaut pas plus.
nanobulle est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Sponsor  


Vieux 04/08/2016, 08h50   #71
Xabi
Mordu de Plongeur.com
 
Avatar de Xabi
 
Date d'inscription: juillet 2002
Localisation: *
Annotation: par nanobulle
Certains ont des postes d’importance au MJS.


Là, pour le coup, je ne sais pas si ça doit vraiment faire partie des bonus....
Xabi est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 09h44   #72
nanobulle
vieux plongeur
 
Avatar de nanobulle
 
Date d'inscription: décembre 2011
Localisation: Var
Annotation: par nobubble
Ta réponse me laisse quelque peu perplexe. Cela n'a absolument rien de novateur et est même relativement vieux. Ce point de vue est suivi par toutes les centrales syndicales (CGT/CFDT/SUD/CGC/FO/etc.) au moins dans les moyennes et grandes industries ou entreprises. Chaque organisation syndicale est, bien sûr, libre de ces choix et propositions. C'est un des aspects du dialogue social entre employeur et salariés mais comme tout le monde le sait n'est pas toujours facile. Le concept est cependant facile à comprendre : que l'on touche à l'organisation du travail, la pérennité de l'activité ou d'autre points qui affecte les salariés et de façon générale l'entreprise, les syndicats ont un rôle à tenir pour favoriser la progression de l'entreprise. Cela vient d'un constat simple : qui veux-tu défendre ou accompagner si il n'y a plus rien à défendre ? De même qu'il est plus facile de réclamer quelque chose dans une industrie en essor que dans la même sur le déclin.
En suivant les mêmes remarques c'est aussi aller vers l'intérêt général qui est absent dans le monde de la plongée et en règle générale surtout quand le climat se dégrade.

Pas d'analyse personnelle mais juste de l'expérience vécue, des constats, du concret avec des collègues délégués syndicaux CGT/CFDT/SMTE principalement.


Suite à mes remarques ci-dessus tu devineras allègrement une bonne partie de ma réponse.
Je me permets de compléter ma réponse par quelques questions qui t'aiguilleront sur le bon chemin :
- En quoi as-tu vu un progrès dans les nombreuses réformes de la filières pro qui sont succédées depuis de longues années.
- Peux-tu me citer en quelques chiffres la progression résultante (des réformes) qui nous permettrait d'estimer la bonne santé de l'industrie Française de la plongée ?
- Peux-tu me citer les nombreux avantages (et les inconvénients au passage) que tu vois dans la mouture actuelle et plus particulièrement sur le placement actuel des BP/DE dans l'industrie de la plongée et pourquoi pas ta vision de leur avenir sur l'évolution de la filière pro et leur incidence sur une éventuelle amélioration de ladite industrie/filière ?
- Comment peux-tu expliquer l'organisation unique au monde de la filière plongée Française et surtout ses incommensurables avantages par rapport à ce qui se fait chez nos voisins européens ?
- Comment vois-tu le positionnement de notre industrie de la plongée dans le cadre d'une ouverture au marché Européen ?
- Si tu le souhaites j'ai encore quelques questions en attente ?

Bonjour

Sur ta conception du syndicalisme, je rejoins complètement l’analyse de Berny. Ce que tu exposes ne correspond pas à l’organisation socio-économique actuelle du travail en France où les grandes organisations syndicales (salariés et employeurs), fonctionnent dans un système de négociations paritaires dont l’objectif principal est de préserver les intérêts professionnels des uns et des autres et d'introduire de nouveaux droits sociaux.
Actuellement les OS (salariés) ne sont pas considérées comme des acteurs du développement des sociétés et encore moins comme une force de proposition pour relancer leur activité.

Je te demandais quelles étaient tes références bibliographiques.
Je vais t’en donner une : La Conjuration des Inégaux : La lutte des classes au XXIe siècle, par Olivier Besancenot ISBN : 2749134102, Éditeur le Cherche midi (2014)
Dans ce livre l’auteur montre que la lutte de classe existe toujours, et que nous sommes en train de la perdre.

Quant au second point, tu « réponds » à ma question en en posant d’autres et en particulier sur ce que je pense de la situation actuelle de la plongée professionnelle (salariés/patrons).
Je me suis exprimé largement sur le Forum sur ce point en disant tout le mal que je pensais du MJS, des ses errements et de son aplaventrisme devant la FFESSM.
Je reviens donc à la question.
Lorsque tu écris « Tout cela s'est fait avec l'aide et l'aval des organisations syndicales et de la FFESSM qui œuvrent chacun de leur côté pour leurs propres intérêts au détriment total de l'intérêt général d'une activité qui prend dangereusement l'eau ».
Tu dois avoir en tête des faits précis.
Je te demande simplement de les préciser: quel(s) syndicat(s) ? quelles actions ?
nanobulle est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 15h29   #73
nanobulle
vieux plongeur
 
Avatar de nanobulle
 
Date d'inscription: décembre 2011
Localisation: Var
Annotation: par berny
La FSGT n'est pas l'émanation d'un syndicat; Elle est issue du mouvement ouvrier, c'est différent. En tant que fédération sportive, elle ne dispose pas de moyens différents de ceux des autres fédérations sportives.
C'est une fédération multi-sport, tu as raison, mais il ne faut pas oublier le caractère omnisport de la FFESSM qui n'est pas uniquement vouée à la plongée technique.
Rien ne s'opposerait à ce que la FSGT soit délégataire pour la plongée; Elle l'a d'ailleurs refusé, approchée par le ministère, il y a quelques années.


La FSGT a eu bien raison de refuser, car la plongée de loisir est une activité sans compétition.
A ce titre le MJS n’a pas à lui proposer d’être délégataire, pas plus qu’à la FFESSM.

Regardons ce que disent les textes.
Dans son article L131-14, le Code du sport précise que « dans chaque discipline sportive et pour une durée déterminée, une seule fédération agréée reçoit délégation du ministre chargé des sports. »
L’article Article L131-15 en précise l’objectif. « Les fédérations délégataires organisent les compétitions sportives à l'issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux ou départementaux » et à ce titre elles « édictent les règles techniques propres à leur discipline, les règlements relatifs à l'organisation de toute manifestation ouverte à leurs licenciés ».

Ces articles du CDS impliquent :

- qu’il ne peut y avoir délégation s’il n’y a pas compétition.

- que la FFESSM n’a aucune légitimité pour édicter les règles de la plongée loisir en France, pour les non-compétiteurs .... c'est-à-dire l’ensemble pour des pratiquants.

La FFESSM connait bien ce problème de délégation depuis qu’elle y a été confronté après avoir, de sa propre initiative, supprimé les compétitions de chasse sous-marine.

A cette occasion, le MJS lui a retiré sa délégation pour cette activité.
Actuellement la FFESSM est délégataire pour : la plongée en scaphandre en tout lieu, la plongée en apnée, la plongée libre, le hockey subaquatique, la nage avec palmes, le tir sur cible subaquatique, l’orientation subaquatique, la nage en eau vive, et ce, jusqu’à la fin de l’Olympiade le 31 décembre 2016. [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]

Donc tout semble aller pour le mieux pour la FFESSM, si ce n’est que la délégation pour la plongée en scaphandre lui a été accordée indûment.

Pour s’en persuader, il est intéressant de consulter la décision du Conseil d'État N° 329011 [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.], sur le retrait de la délégation de la chasse sous-marine à la FFESSM, dont la conclusion (Résumé : 63-05-01) est :
« La délégation susceptible d'être accordée, à titre exclusif, par le ministre chargé des sports à une fédération sportive a pour objet, en vertu de l'article L. 131-15 du code du sport, l'organisation de compétitions dans la discipline correspondante. Ce n'est qu'à cette fin qu'une fédération délégataire est habilitée à édicter les règles techniques propres à la discipline et les règlements relatifs à l'organisation des manifestations. Par conséquent, le ministre ne peut légalement accorder ou renouveler une telle délégation à une fédération sportive qui refuse délibérément d'organiser des compétitions dans la discipline en cause. »

Intéressant non ?

Ou bien la FFESSM organise des compétitions de plongée de loisir en scaphandre et elle a droit à sa délégation, ou bien elle ne le fait pas et elle ne peut prétendre être délégataire de cette discipline.
C’est pour cette raison que la FFESSM développe la PSP en tentant de faire croire aux autorités que ce sont des compétitions de plongée scaphandre de loisir.
Pour la PSP, la FFESSM peut tout à fait être éligible, mais pas pour la plongé loisir.

Il serait donc pertinent que le MJS ne renouvelle pas la délégation pour la plongée en scaphandre à la FFESSM, le 31 décembre 2016 et ne l’accorde à aucune autre fédération.


nanobulle est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 17h55   #74
Eden63
Plongeur water-resistant
 
Date d'inscription: octobre 2010
Localisation: Clermont-FErrand
Il me semble qu'avec la PSP l'organisation de compétition scaphandre est chose faite, non ?
Eden63 est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 20h03   #75
Scubaphil
Génération bleu
 
Avatar de Scubaphil
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Guadeloupe, ex-Besançon, ex-Lyon
Oui, c'est bien ce que disait nanobulle :
Annotation: par nanobulle
C’est pour cette raison que la FFESSM développe la PSP en tentant de faire croire aux autorités que ce sont des compétitions de plongée scaphandre de loisir.
Pour la PSP, la FFESSM peut tout à fait être éligible, mais pas pour la plongé loisir.
__________________
"Saut sac à la main", ... et "réception sur les globes oculaires !"
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
[Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.] ([Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.], [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.], [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.], [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.] ...)
Scubaphil est actuellement connecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 20h30   #76
nobubble
Inspirafon
 
Avatar de nobubble
 
Date d'inscription: janvier 2005
Localisation: trop loin de la belle bleue
Annotation: par nanobulle
Sur ta conception du syndicalisme, je rejoins complètement l’analyse de Berny. Ce que tu exposes ne correspond pas à l’organisation socio-économique actuelle du travail en France où les grandes organisations syndicales (salariés et employeurs), fonctionnent dans un système de négociations paritaires dont l’objectif principal est de préserver les intérêts professionnels des uns et des autres et d'introduire de nouveaux droits sociaux.
Actuellement les OS (salariés) ne sont pas considérées comme des acteurs du développement des sociétés et encore moins comme une force de proposition pour relancer leur activité.

La question n'est pas de savoir quel est la vision théorique du syndicalisme selon ce que tu a entendu (généralement en mal) ou lu dans des livres d’extrême gauche mais bien quelle est ton expérience réelle in situ et si possible positive. Tu nous assènes, tel un dépliant touristique, la définition même d'un syndicat (préserver les intérêts professionnels d'une ou plusieurs catégories) mais cela n'a jamais voulu dire être absent de toutes propositions/négociations pour la pérénnité de l'entreprise. Il serait peut-être temps aujourd'hui d'étendre cette vision. La théorie c'est bien la pratique en entreprise c'est mieux.
Comme je l'ai précisé dans mon post précédent, que peux préserver un syndicat si il n'y a plus de client à la porte de l'entreprise ? Peut-être comprendras-tu l'intérêt du pourquoi de la participation de quelques syndicats dans les instances de l'entreprise. Participer ne veut pas dire prendre la place du patron mais bien proposer.
Tu affirmes que : "Actuellement les OS (salariés) ne sont pas considérées comme des acteurs du développement des sociétés". Pas considérées n'a jamais voulu dire interdites de s'exprimer. As-tu seulement une expérience dans des petites ou moyennes entreprises sur le sujet ? As-tu travaillé dans ce type d'entreprise (au vu de tes commentaires j'en doute fortement) ? Cela va de la startup (pour la plus connu) ou nul besoin de syndicat car les salariés participent directement à la bonne marche de l'entreprise par le biais de consultation (tu as peut-être entendu parlé de gestion participative ? Ne me demande pas de références bibliographiques car le sujet regorge sur le web), à la moyenne entreprise ou les représentants syndicaux œuvrent de façon équivalente comme représentant des salariés. Mais il est sûr que pour connaitre cela faut-il encore l'avoir vécu autrement que dans des livres ou par bruits de couloirs ?
Annotation: par nanobulle
Je te demandais quelles étaient tes références bibliographiques.
Je vais t’en donner une : La Conjuration des Inégaux : La lutte des classes au XXIe siècle, par Olivier Besancenot ISBN : 2749134102, Éditeur le Cherche midi (2014)
Dans ce livre l’auteur montre que la lutte de classe existe toujours, et que nous sommes en train de la perdre.

La bonne blague, tu me cites le livre d'un militant révolutionnaire d'un parti d’extrême gauche qui a passé sa vie dans le service public comme facteur. Qu'attendais-tu que te raconte un politique ? Même si certaines de ses actions sont respectables OB se bat principalement contre les multinationales et les grands groupes en général. C'est l'exemple même et typique du côté sombre du capitalisme ! Mais je ne pense pas que le microcosme de la plongée fasse aujourd'hui partie de ce monde ? Peut-être un jour lorsque l'on arrivera à s'ouvrir au marché Européen... Dans un premier temps.
Tu n'es pas sans savoir que les principaux pourvoyeurs d'emplois en France ne sont pas les grands groupes, mais les PME et ETI qui pour beaucoup sont franco-françaises. De mémoire 20% de l'emploi est détenu par des petites entreprises (dont font partie les centres de plongée) dans lesquels OB ne met jamais les pieds. Je crois que tu devrais quelque peu étendre tes lectures et sortir du travers des entreprises du CAC40. D'ailleurs je trouve cela pathétique pour un moniteur pro qui travaille dans de la TPE/PME prendre comme exemple des références aux grands groupes internationaux dans lesquels il n'a visiblement jamais travaillé.
Cela me fait un peu penser au gars qui apprends la plongée dans les livres sans jamais mettre la tête sous l'eau et qui vient nous raconter les dangers de la plongée profonde !

En tout cas j'espère que tu auras d'autre lecture plus sérieuse à me proposer ?
Mais au passage je dois te remercier car cela me donne aussi une idée plus précise du pourquoi de ta vision noire et faussée du sujet et surtout la source de tes références ô combien pertinentes. Ceci explique d'ailleurs certainement cela !

Annotation: par nanobulle
Je me suis exprimé largement sur le Forum sur ce point en disant tout le mal que je pensais du MJS, des ses errements et de son aplaventrisme devant la FFESSM.
Je reviens donc à la question.

Pour ce qui en est du mal c'est au moins un rare point sur lequel je suis d'accord avec toi avec, tout de même, une nuance. Le MJS s'appuie sur la fédération délégataire, donc rien de bien étonnant à ce qu'il suive ses recommandations.

Annotation: par nanobulle
Lorsque tu écris « Tout cela s'est fait avec l'aide et l'aval des organisations syndicales et de la FFESSM qui œuvrent chacun de leur côté pour leurs propres intérêts au détriment total de l'intérêt général d'une activité qui prend dangereusement l'eau ».
Tu dois avoir en tête des faits précis.
Je te demande simplement de les préciser: quel(s) syndicat(s) ? quelles actions ?

A la lecture de tes réponses précédentes je comprends beaucoup mieux ton point de vue et ta déconvenue. Il est certain qu'avec une vision pessimiste et passéiste du syndicalisme tu pars automatiquement perdant dans toutes négociations. J'ai, à maintes reprises, interpellé berny sur le sujet (discussion à laquelle tu as également participé) quand il n'intervenait uniquement dans un rôle défensif de ses propres intérêts sans tenir compte du fait que le sujet concerne l'ensemble de la filière plongée (pros comme bénévoles).
La FFESSM étant l'acteur principal et incontournable la négociation doit aller dans le sens commun si les syndicats veulent se faire entendre. La FFESSM défend, au même titre que berny (ou le SNEPL), ses seuls intérêts qu'ils soient politiques ou orientés vers ses clubs.
Aujourd'hui et en prévision d'une ouverture au marché Européen, à charge de chacun des acteurs d'assurer une cohérence complète de la filière plongée en tenant compte des deux aspects, bénévoles et pros. On ne va pas encore complexifier un système qui l'est déjà trop et nous sortir une nouvelle mouture, ou branche véreuse devrais-je dire, du code de sport.

Pour remarque voici un excellent passage que je garde précieusement dans la lettre ouverte du SNEPL et qui en dit long sur l'état d'esprit des protagonistes :
"Tout en partageant, sur ce point, la vision d’un autre syndicat de salariés (sous-entendu la CGT), nous demandons à ce que le BP soit formateur dans la zone des 30 mètres et autonome dans ses fonctions (Directeur de Plongée). N'est t-il pas logique de demander à l’État que la filière professionnelle soit plus compétitive que la filière sportive bénévole ?".
Je te laisse méditer cette prose qui reste AMHA absolument anti-constructives, incohérente dans le contexte actuel, et nous emmène de nouveau vers un combat interne qui n'a pas lieu d'être. Ceci dit cela a le mérite de donner un aperçu des bonnes relations que peuvent entretenir la FFESSM avec l'auteur de ce texte et à l'occasion avec le MJS si le discours avec ce dernier est du même tenant.

Pour conclure, à n'en pas douter, tous les acteurs en lice sont responables de cette merdasse omni-présente et qui dure depuis des années. Même si je n'ai jamais été un grand défenseur de la fédération délégataire, sa position permet, au moins, de fermer la porte à d'innombrables incohérences dans la filière plongée.
nobubble est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 20h44   #77
nobubble
Inspirafon
 
Avatar de nobubble
 
Date d'inscription: janvier 2005
Localisation: trop loin de la belle bleue
Annotation: par nanobulle
Donc tout semble aller pour le mieux pour la FFESSM, si ce n’est que la délégation pour la plongée en scaphandre lui a été accordée indûment.
Il serait donc pertinent que le MJS ne renouvelle pas la délégation pour la plongée en scaphandre à la FFESSM, le 31 décembre 2016 et ne l’accorde à aucune autre fédération.

Et comment verrais-tu l'organisation des filières plongée à l'avenir sans fédération délégataire ?
Connais-tu une instance ayant les compétences et la structure pour ne pas nous sortir un sac de nœud ou chacun exprimerait ses souhaits tous plus contradictoires les uns que les autres ?
nobubble est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 04/08/2016, 20h45   #78
nobubble
Inspirafon
 
Avatar de nobubble
 
Date d'inscription: janvier 2005
Localisation: trop loin de la belle bleue
Annotation: par Eden63
Il me semble qu'avec la PSP l'organisation de compétition scaphandre est chose faite, non ?

Oui, d’ailleurs des championnats ont eu lieu cette année en mai.
nobubble est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 05/08/2016, 06h11   #79

centre ou structure de plongée
Narcosis
Instructor Trainer
 
Avatar de Narcosis
 
Date d'inscription: avril 2003
Localisation: RIVIERA MAYA MEXICO
Cliquez ici pour appeler Narcosis par Skype
Annotation: par nobubble
Oui, d’ailleurs des championnats ont eu lieu cette année en mai.


oufff... La plongee pro se tardait de cette competition de haut niveau pour savoir aligner ses cursus de formation et ses offres en fonction des résultats!!
Vive la PSP, sauve-garde de la plongee francaise!!

(sérieux, on a rien de mieux pour nous definir, que cette risée mondiale?? )

Salut!


Ps @ nanobulle et berny: merci de cette patience argumentative tres instructive!
__________________
Santiago Pintado
Recreational, Technical & Cave Diving in Mexico
santiagodivingmexico.com
Facebook: [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
Photos/Instagram: [Vous devez vous enregistrer pour voir les liens.]
Narcosis est actuellement connecté(e)   Réponse avec citation
Vieux 05/08/2016, 13h27   #80
foxdiver
Pilou pilou pilou
 
Avatar de foxdiver
 
Date d'inscription: septembre 2007
Localisation: Pas loin de la Canebière
Annotation: par nobubble
Et comment verrais-tu l'organisation des filières plongée à l'avenir sans fédération délégataire ?
Connais-tu une instance ayant les compétences et la structure pour ne pas nous sortir un sac de nœud ou chacun exprimerait ses souhaits tous plus contradictoires les uns que les autres ?


T'as pas compris ....Ce que veulent les pros qui postent ici c'est :
- Libéralisation totale de l'enseignement et de l'encadrement en France
- Plus d'organisme régulateur (hormis celui qui permettrait la certification)
- Les seuls diplômes valables seront ceux de l'organisme de certification, et encore si le gars n'a pas de diplôme mais est compétent c'est possible.

Avec ça chacun se démerde avec sa boutique et c'est sur que les vaches seront bien gardées.

J'ai bon ?
__________________
l'Humanité comporte deux sortes de personnes, les Marseillais et ceux qui rêvent de l'être.
RSE Delenda est
foxdiver est déconnecté(e)   Réponse avec citation
Réponse


Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous pouvez ouvrir de nouvelles discussions : nonoui
Vous pouvez envoyer des réponses : nonoui
Vous pouvez insérer des pièces jointes : nonoui
Vous pouvez modifier vos messages : nonoui

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le HTML peut être employé : non
Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
MF1, BPJEPS et Open Water Scuba Instructor (OWSI) Mérouf Niveaux et prérogatives 21 29/03/2016 22h05
La place du BPJeps dans une entreprise de plongée Cap200 Niveaux et prérogatives 4 25/01/2014 03h51
équivalance bpjeps sid Niveaux et prérogatives 23 18/04/2012 07h40
bpjeps /dejeps sid Niveaux et prérogatives 71 11/03/2011 20h21
De nouvelles espèces découvertes dans les profondeurs de l'Atlantique LAP Scubanews, les actualités plongée 0 06/08/2004 09h21


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 04h12.





vBulletin Copyright ©2010, Jelsoft Enterprises Limited - Plongeur.com (t)
Copyright © 2006 PLONGEUR.COM